Les Guides
Article mis à jour par Marie
Marie

Histoire des samplers Roland et Boss de la gamme SP 



Au cours des 40 dernières années, la technologie de l'échantillonnage est passée d'un outil de studio dédié et coûteux à un outil intégré aujourd'hui dans la plupart des machines. Il est difficile d'imaginer la musique actuelle sans échantillonnage sous une forme ou une autre, que ce soit pour "emprunter" des boucles de batterie et des effets sonores, faire jouer des orchestres virtuels ou remixer des chansons.

Chaque génération de sampler devient plus puissante et plus abordable offrant des possibilités incroyables à des prix super accessibles. Je vous propose un petit retour dans le passé sur l'histoire et les produits phares qui ont marqué l'histoire du sampling chez Roland.

Roland MS-1 : le premier échantillonneur abordable


Lancé en 1994, le MS-1 est un échantillonneur numérique compact entrée de gamme conçu pour les particuliers, équipé de huit pads et cinq banques pour un total de quarante sons échantillonnés. Ces sons pouvaient être arrangés à l'aide du séquenceur à piste unique de l'appareil. Le MS-1 était également alimenté par piles AA (ou alimentation secteur) et a ouvert la voie à la série SP des petits samplers portables.

Le MS-1 était parfait à l'époque de sa sortie pour les musiciens ou DJ à la recherche d'un outil facile pour échantillonner des phrases à un prix abordable. Un design compact et des réglages de paramètres simplifiés envoyaient le signal d'un sampling accessible à tous, avec une qualité professionnelle 16 bits (pour l'époque).

sampler roland ms-1Roland MS-1


Boss SP-202 : le premier sampler pour les boucles et les grooves DJ


En 1998, Roland a sorti le BOSS SP-202, le premier de la série des échantillonneurs "SP". Il comportait à nouveau 8 pads mais cette fois-ci, il était plus grand que son prédécesseur, ce qui permettait une approche plus intuitive et un meilleur confort de jeu. Le SP-202 a rapidement trouvé sa place auprès des artistes de la scène hip-hop et des DJ lors de leurs sets live. De nombreux effets et un microphone intégré ont également été intégrés pour l'échantillonnage. 

Il proposait quatre fréquences d'échantillonnage de basse qualité, de 31 à environ 4 kHz, offrant 20 à 260 secondes de temps d'échantillonnage via le microphone intégré, les entrées Micro ou Ligne. Chaque Pad auquel vous assigniez vos échantillons pouvait avoir des taux d'échantillonnage sélectionnables par l'utilisateur. Il disposait de six effets intégrés, dont Pitch Shift, Filter 1 & 2, Time Stretch, Delay et Ring Modulation. Une fonction BPM innovante calculait le BPM à partir de la longueur de l'échantillon pour une synchronisation boucle/BPM facile. L'échantillonneur pouvait être alimenté par piles et est livré avec de nombreuses boucles échantillonnées et des one-shots pour permettre de se lancer rapidement.

Un certain nombre de musiciens ont utilisé le SP-202 dans le cadre de leur production et de leurs performances. Parmi les artistes, on compte Fatboy Slim, ainsi que Tobacco.

boss sp-202Boss SP-202


Boss SP-303 : le sampler de poche


Le produit suivant de la gamme était la SP-303. Sortie en 2001 sous le nom de "Dr Sample", la SP-303 a acquis une plus grande notoriété que ses prédécesseurs car elle a été utilisée par de nombreux artistes de renom, notamment JDilla, qui a créé 29 des 31 morceaux de son album phare "Donuts" en utilisant uniquement une SP-303 et une platine vinyle. Il reprend la configuration familière à huit pads, mais ajoute cette fois toute une série de nouveaux effets, dont les désormais célèbres effets "Filter and Drive" et "Vinyl Sim".

boss sp-303Boss SP-303


La SP-303 a souvent été utilisée en live et en studio par des artistes tels qu'Animal Collective, Panda Bear, Four Tet, Madlib et J Dilla. Madlib a produit la majeure partie de l'album collaboratif Madvillainy en utilisant un Boss SP-303, une platine portable et un lecteur de cassettes. Cela inclut les beats de "Strange Ways", "Raid", et "Rhinestone Cowboy", qui ont tous été produits dans sa chambre d'hôtel à São Paulo.


Boss SP-505 : Groove sampling


La SP-505, qui succède en 2002 à la SP-303, était destinée au marché de l'électronique, du hip hop et de la danse. Située entre la Boss SP-303 entrée de gamme et le Roland SP-808 professionnel, la 303 disposait de seize pads au lieu de huit et d'un écran LCD plus grand et plus détaillé. Elle comprenait 29 effets et un microphone intégré pour l'échantillonnage. Contrairement à certains des modèles précédents, la SP-505 n'avait pas d'option d'alimentation par piles, mais elle offrait des possibilités supplémentaires d'édition d'échantillons, notamment le menu "CHOP".

La SP-505 est centrée sur le travail avec des samples uniques, des boucles, des grooves et des rythmes de batterie grâce à un ensemble assez basique de fonctions d'échantillonnage, de séquençage et de performance. Néanmoins, ell offre la possibilité d'enregistrer des données audio directement via ligne/micro, ou d'importer/exporter des fichiers WAV et AIF standard via une carte SmartMedia. Bien qu'elle ne soit pas devenue aussi populaire que les versions 303 et 404, la SP-505 a été mise en avant par le producteur de hip-hop Madlib.

boss sp-505Boss SP-505



Roland SP-606 : la groovebox évoluée


C'est ensuite en 2004 qu'est apparue la SP-606. Contrairement à ses prédécesseurs, la SP-606 a été créée en collaboration avec Cakewalk et a été conçue pour offrir un niveau d'intégration élevé lorsqu'elle est utilisée avec un ordinateur, via son port USB. Elle comportait également plus de quarante effets différents et l'emblématique contrôleur D-Beam.

Cette groovebox incluait 3 types de synthé logiciels : synthé à modélisation analogique, groovesynth et un lecteur de fichiers ACIDifiés. Elle comprend aussi un séquenceur à boucles, 8 plug-ins d'effets et peut bien évidemment éditer et relire les séquences produites.

boss sp-606Roland SP-606


Roland SP-404 : l'indétronable


Sortie en 2005, la Roland SP-404 et ses déclinaisons (la SP-404SX et la SP-404A sorties respectivement en 2009 et en 2017) sont sans doute les plus populaires de la gamme SP à ce jour. Cet appareil a joué un rôle prépondérant dans l'influence du son des musiques Pop, et a été l'une des forces déterminantes dans le style hip hop Lo-Fi Beats. Chaque version de SP-404 présente un design compact et portable et peut être alimenté par piles ou sur secteur.

La SP-404 propose une multitude d'effets et de commandes qui font que cet appareil reste extrêmement populaire aujourd'hui, non seulement pour la production musicale mais aussi pour les performances live. La SP-404 est désormais un élément de base pour les créateurs de musique dans de nombreux genres et a été utilisé par des artistes tels que MF Doom, Diabase, Radiohead, Ras G, Four Tet et bien d'autres.


roland sp-404MKII
Roland SP-404MKII


Vous pouvez retrouver l'échantillonneur du SP-404SX intégré dans les synthés Workstation Roland FA-06, FA-07 et FA-08.

Roland SP-555 : le couteau Suisse du DJ


La SP-505, lancée après la SP-404 mais désormais abandonnée en raison de la popularité écrasante de la 404, était un matériel légèrement plus grand qui comportait 16 pads et l'écran familier de la SP-404.

Elle est également équipée du contrôleur D-Beam et de la technologie "V-link" qui permet à la SP-505 de se connecter à certains produits vidéo et d'éclairage Roland, permettant à ces produits externes de changer en synchronisation avec les échantillons ou les boucles.

Roland SP-555Roland SP-555


Article rédigé par Marie Troff
Liens Annexes