Les Guides
Article mis à jour par Marie
Marie

Les synthétiseurs analogiques Vintage légendaires accessibles à tous grâce à Behringer !


La renaissance sans précédent de la génération de sons analogiques s'est également emparée des grands fabricants et a donné naissance à des classiques modernes tels que le Dave Smith Prophet-6 ou le Moog Sub 37. Cela a incité Behringer à réaliser d'emblée un vaste projet autour d'une série de clônes.

Behringer s'empare d'à peu près tous les brevets et droits d'appellation d'appareils légendaires des années 1970 et 1980 qui sont sur le point d'expirer et en met un clone sur le marché à la vitesse de l'éclair, à des prix que l'on peut qualifier de tout à fait raisonnables. De plus, Behringer ne choisit pas n'importe quel synthétiseur exotique excentrique, mais les joyaux de la couronne iconiques et stylistiques : ARP, Korg, Roland, Moog, Sequential... Ils sont souvent dotés de fonctions modernes telles que les présélections, le MIDI et l'USB. 

Le fabricant Allemand a tenu sa promesse de produire les synthétiseurs analogiques et les boîtes à rythmes classiques d'antan à des prix abordables. Pour le prix d'un seul synthétiseur analogique vintage, vous pouvez tous les avoir ! Découvrez le Crave, le Deepmind 12, le Model D et le Pro-1, ainsi que le MS-1, le TD-3, l'ODYSSEY et le Poly D. En outre, le RD-8 et le RD-6 sont basés respectivement sur les boîtes à rythmes classiques TR-808 et TR-606.

Ces clônes sonnent comme les originaux, permettant aux musiciens et aux collectionneurs soucieux de leur budget d'avoir ces sons emblématiques à portée de main. Ils valent vraiment le coup d'œil !

Behringer Crave


Clône assumé du Moog Mother-32, le Crave de Behringer est un synthétiseur semi-modulaire monophonique au format desktop. Le boîtier métallique adopte un look vintage avec des panneaux latéraux en bois. 

Comme le modèle Moog, le Crave dispose également de 32 points de patch et d'un séquenceur intégré comprenant un arpégiateur. Même si la disposition des deux appareils est différente, les fonctions de toutes les commandes sont identiques. La seule semi-exception est que le contrôle de sustain dédié va en faveur du Crave. Une autre caractéristique commune est l'intégration via le format Eurorack - de nombreux câbles de raccordement sont également inclus dans la boîte Behringer. 

Comme l'original, le Crave est alimenté par un adaptateur secteur 12 volts, et il y a également une prise MIDI In, une connexion MIDI Thru et une connexion USB MIDI, qui ne sont pas disponibles sur le Moog. Une autre différence évidente est la sortie principale, qui est ici un mini Jack 3,5 mm, comme tous les points de connexion. Sur le Moog, ce sont des Jack 6,35 mm. Le Crave vient de Chine, le Moog est "Assemblé aux USA", mais la plus grosse différence réside dans le prix puisque ce dernier coûte 3x plus cher que le Crave !

behringer crave synthé
Behringer Crave

mood mother 32
Moog Mother-32


Behringer Deepmind 12


Le Behringer DeepMind 12 n'est pas n'importe quel synthé analogique, mais l'un des synthétiseurs les plus puissants de ces derniers temps.  Après le développement de ces dernières années, un polysynthe analogique abordable était vraiment attendu. Il n'y avait pratiquement rien entre les coûteux Prophet-6 et OB-6 et le Korg Minilogue, qui était très abordable mais quelque peu limité avec ses quatre voix. 

Le DeepMind 12 est un synthétiseur DCO polyphonique à 12 voix qui emprunte clairement à la série Roland Juno la disposition et l'apparence du panneau de contrôle. En fait, une sorte de réplique du Juno était initialement prévue sous le titre provisoire de Phat 108. Entre-temps, cependant, le synthé Behringer a considérablement évolué au-delà d'une pure copie de Juno et présente des caractéristiques qui valent la peine d'être vues.

La proximité avec le Juno est indéniable (DCOs, structure de base similaire). Mais le DeepMind 12 possède deux fois plus de voix et est également beaucoup plus flexible en termes de son, ce qui est probablement dû en grande partie aux options de modulation supplémentaires et à la section d'effets étendue.

Chaque section a son propre bouton de menu dédié. La section FX est un peu gourmande en menus, mais il existe une application pour PC, Mac et IPAD qui vous permet d'y accéder plus facilement, ainsi qu'un mélangeur de patchs qui est très pratique. Le mode d'accord, l'arpégiateur et le séquenceur de contrôle sont également très agréables. Vous pouvez doubler la hauteur de l'oscillateur ou ajouter une octave avec le mode accord pour créer des accords personnalisés. Vous pouvez également assigner différentes touches à différents accords.

Vous pouvez désactiver la moitié des touches localement, mais elles continueront à envoyer du MIDI, de sorte que vous pouvez avoir un deuxième synthé qui joue sur un split, par exemple. En gros, il s'agit d'un synthé à 24 oscillateurs, 24 LFO, avec 3 enveloppes personnalisées et un filtre à 2 et 4 pôles avec 33 effets sur 4 modules séparés. 

behringer deepmind 12
Behringer DeepMind 12

Roland Juno-60
Roland Juno 60 (production arrêtée en 1982)


Behringer Model D


Le Behringer Model D est un synthétiseur desktop monophonique sans clavier. C'est un clone du synthé le plus célèbre de tous les temps, le Moog Minimoog Model D. Le Behringer est nettement plus petit que l'original, mais les similitudes sont évidentes.

Il dispose de 3 oscillateurs, chacun avec 5 gammes ou positions différentes (Lo, 32', 16', 8', 4' et 2') et 6 formes d'onde différentes (2x triangle, 1x dents de scie, 3x largeur d'impulsion). Il n'y a pas de synchronisation, juste un minimum de modulation PW - tout comme avec l'original - mais un réglage fin pour OSC2 et OSC3 ainsi que la possibilité d'utiliser OSC3 comme modulateur ou LFO.

Le mixeur permet de régler l'intensité des trois OSC et de les activer ou de les désactiver via deux interrupteurs ON. Il en va de même pour le générateur de bruit (rose et blanc) et l'entrée externe, qui peut également être utilisée pour ajouter la sortie et neutraliser le filtre. Comme pour la nouvelle sortie, il n'est pas nécessaire de brancher un câble supplémentaire pour cela, car cette fonction est déjà pré-patchée. 

La marque de fabrique du Moog, ce sont ses filtres. C'est également le cas pour le Model D. CUTOFF, EMPHASIS et AMOUNT contrôlent le filtre, il est contrôlé par une simple enveloppe ADS, tout comme l'enveloppe de volume. Les deux interrupteurs KEYBOARD CONTROL contrôlent le degré d'ouverture du filtre lorsque des notes plus aiguës sont jouées. Deux à la puissance deux font quatre - il y a donc quatre intensités, tout comme sur le Moog. Il en va de même pour le commutateur FILTER MODULATION, avec lequel le contrôle du cutoff peut être repris des MODIFIERS. 

La particularité du Model D réside toutefois dans le MODE DE FILTRAGE commutable entre high et low, ce qui signifie qu'au lieu du passe-bas habituel, on peut également utiliser un coupe-bas. Cela plaira à tous les producteurs de techhouse ! Le Model D n'est pas basé sur l'ancien Moog, mais sur la réédition améliorée de ces dernières années.

Le Behringer offre une sortie classique haute et basse impédance sur Jack 6,35mm ainsi qu'une sortie mini Jack sur la face avant. La sortie casque est également en mini Jack 3,5 mm. En plus des nombreuses entrées CV/gate, il y a également une entrée/sortie MIDI et une connexion USB-MIDI. 

behringer model d synth
Behringer Model D

moog minimoog model dMoog MiniMoog Model D (production arrêtée en 2017)


Behringer Pro-1


Copie quasi conforme du légendaire synthé mono Sequential Circuits Pro-One, le Behringer Pro-1 est un peu plus petit et sans clavier, mais avec des fonctionnalités modernes comme le MIDI, l'USB et encore plus d'entrées/sorties CV. Comme tous les clones insolents de chez Behringer, ce synthé est également compatible Eurorack (80TE) et avec la plupart des synthés modulaires.

Le Pro-1 est un synthé monophonique avec deux oscillateurs, au format desktop. Les deux OSC sont accordables sur quatre octaves, ont une dent de scie et une impulsion ainsi qu'une modulation de largeur d'impulsion (PWM) en même temps. L'OSC-B peut également osciller comme un triangle, être exclu de la hauteur (KYBD OFF) et même fonctionner comme un LFO (LO FREQ). Si nécessaire, les deux OSC peuvent être joués paraphoniquement - ce qui n'était pas possible avec l'ancien.

Le LFO fonctionne également comme une horloge pour le discret séquenceur à 64 pas et l'ARP (Up, Up/Down). Le séquenceur est simple mais efficace et mémorise les notes pour les jouer en séquence à chaque impulsion. Si quelque chose de "groovy" sert de déclencheur externe, par exemple une boîte à rythmes, la séquence groove également. Cette méthode a souvent été utilisée dans la musique Pop des années 1980.

Le Behringer Pro-1 est équipé de diverses connexions audio et de nombreuses entrées et sorties CV sur le dessus. Si vous disposez d'une interface MIDI/CV, vous pourrez automatiser de nombreux paramètres via MIDI et DAW. Avec les nombreuses prises CV supplémentaires que Behringer a intégrées, il est possible de faire bien plus qu'avec l'original.

Une place particulière dans le son du Pro-One et du Pro-1 est occupée par ce qu'on appelle les "Curtis chips", des circuits intégrés qui étaient disponibles comme OSC et filtres. L'association de ces caractéristiques techniques permet d'obtenir un son plutôt "cuivré" et présent ; on pourrait même dire "nerveux". Cependant, ces puces vieilles de 40 ans ne sont plus disponibles, c'est pourquoi Behringer les a rééditées avec Cool Audio, pour pouvoir à nouveau obtenir cette sonorité caractéristique.

behringer pro-1
Behringer Pro-1

Sequential pro-oneSequential Pro-One (production arrêtée en 1984)


Behringer MS-1


Le Behringer MS-1 est un synthétiseur monophonique analogique dont l'apparence ne cache pas le fait que le Roland SH-101 lui a servi de modèle. Mais Roland a réagi à l'attaque des guerriers du clone et a obtenu de Behringer un changement de nom par décision de justice : le clone de la 808, le RD-808, doit désormais être vendu sous le nom de RD-8 et le sosie du SH-101 est commercialisé sous le nom de MS-1

Même s'il est très approchant en termes de caractéristiques et d'aspect, le MS-1 a quelques commandes de plus que l'original. Outre l'onde d'impulsion modulable, la dent de scie distinctive, le sub-oscillateur à deux couches et le générateur de bruit, le MS-1 dispose également d'un triangle et d'une entrée audio, le tout étant mélangé dans le mixeur à six faders. Les commandes et switches supplémentaires pour la vitesse du séquenceur, pour la sélection des six sources de modulation de fréquence et leur mix sont des potentiomètres ronds au design typique de la 101, à peine plus petits.

La division claire en modulateur, VCO, mixeur de source, VCF, VCA et enveloppe a été conservée. Comme pour l'original Roland, les noms sont écrits dans une typographie identique au-dessus des modules individuels. Le LFO dispose du curseur habituel pour la vitesse du LFO et d'un potard pour les quatre formes d'onde. Cependant, ce dernier a été doté d'un commutateur supplémentaire à trois voies pour répartir le taux de LFO. Sous le pédalier du VCO, Behringer indique fièrement que le cœur du MS-1 est en fait un VCO 3340, la propre réplique de Behringer de la légendaire puce Curtis. Ces composants semi-conducteurs étaient utilisés dans presque tous les synthétiseurs analogiques classiques de l'époque, dans le Prophet-5, l'Oberheim Matrix-12 et de nombreux synthés Roland. La section filtre, le commutateur VCA et l'enveloppe ADSR correspondent également au SH original.

La section séquenceur et arpégiateur du MS-1 est beaucoup plus étendue que le SH original, tiré du clone Odyssey de Behringer, et offre huit motifs dans huit banques avec jusqu'à 32 pas chacun, plus le swing. En plus de la sortie audio monophonique, de la sortie casque, du Hold (grandes prises jack), de l'entrée et de la sortie CV/Gate, de l'entrée horloge externe et des connexions Grip et Mod pour le contrôleur de manche de guitare optionnel (petites prises jack), le Behringer offre également des entrées pour le VCF CV et un signal audio monophonique, ainsi que le classique trio MIDI DIN, pour lequel le 101 original est venu au monde quelques années trop tôt.

Grâce à la prise USB, le MS-1 peut non seulement recevoir des signaux MIDI de l'ordinateur, mais aussi être ajusté via l'application gratuite SynthTool et recevoir des mises à jour du micrologiciel. La sortie vélocité est également très intéressante : si vous la connectez à l'entrée VCF CV, le MS-1 peut également être joué de manière vélocité-dynamique à partir du clavier MS-1 lui-même, et pas seulement via un DAW. 

Le MS-1 est décliné en différents coloris : noir, rouge ou bleu.

behringer MS-1
Behringer MS-1

null
Roland SH-101 (production arrêtée en 1983)



Behringer TD-3


Le Behringer TD-3 est une réplique du synthétiseur de ligne de basse monophonique Roland TB-303 (TB = "Transistorized Bass"), un des synthétiseurs légendaires les plus recherchés de tous.

Contrairement à l'original, le TD-3 présente plusieurs modifications et améliorations : Tout d'abord, bien sûr, l'intégration de l'USB-MIDI, une interface qui n'avait pas encore été inventée en 1982. D'autre part, l'entrée de synchronisation DIN a été omise (dans les années 1980, c'était une interface de synchronisation populaire). Au lieu de cela, une prise de synchronisation et une entrée audio ont été ajoutées, avec lesquelles des signaux externes peuvent être mis en boucle à travers le filtre. La modification la plus évidente par rapport à l'original, cependant, est le circuit de distorsion de la TD-3  ! Il peut être activé séparément et est réglable en force, en pondération tonale et en volume.

Pour échapper à la programmation compliquée et très aléatoire du TD-3 (reprise à l'identique depuis le TB-303), il est possible d'utiliser l'éditeur "SynthTool", qui peut être téléchargé pour PC et MacOS sur le site Web de Behringer. En plus de diverses options de réglage pour le contrôle MIDI, la liaison de plusieurs TB-3 pour former une "chaîne polyphonique", un dialogue de calibration pour les CV et une possibilité de mise à jour sur l'appareil, il y a aussi un séquenceur rudimentaire. Il permet de créer des modèles, de les envoyer à l'unité et de les recevoir. La TD-3 sonne comme une 303, il n'y a rien à dire !

Le TD-3 de Behringer est disponible en gris (TD-3 SR), jaune (TD-3 AM), noir (TD-3 BK), rouge (TD-3 RD), bleu (TD-3 BU), orange (TD-3 TG), rouge foncé (TD-3 SB), vert (TD-3 LM), violet (TD-3 GP) ou bleu vif (TD-3 BB).

behringer td-3
Behringer TD-3 SR

roland tb-303
Roland TB-303 (Production arrêtée en 1983)


Behringer Odyssey


Après une pause de près de quarante ans, le Behringer Odyssey est la deuxième réplique analogique de l'un des synthétiseurs les plus emblématiques des années 1970 : le ARP Odyssey. Ce petit synthétiseur à trois octaves était un descendant des grosses machines ARP 2600 et ARP 2500, devenu un succès comme le Moog Minimoog

L'ARP Odyssey original a été produit sans interruption de 1972 jusqu'à la disparition d'ARP en 1981. Au cours de ces quelques années, il y a déjà eu de nombreuses versions : 4 couleurs différentes, entre 3 et 5 filtres différents selon la façon dont vous comptez, différents oscillateurs, différentes méthodes de pitch bending, différents connecteurs, différentes alimentations, différents circuits d'échantillonnage et de maintien et bien plus encore. À proprement parler, il est tout à fait impossible de définir qui ou quoi est réellement un ARP Odyssey, il y avait au moins 8 modèles différents ! D'autant qu'à l'époque ARP s'est également amusé à fournir des kits de conversion...

Mais, on garde en tête trois principaux modèles qui sont les plus recherchés avec 3 filtres : Le Mk1 en blanc avec un filtre de 12 db (4023), le Mk2 en noir/orange avec une copie du filtre en échelle de Moog (4035) et le Mk3 en noir/orange avec sa propre conception d'un filtre de 24 db (4075). 

L'ARP Odyssey est un synthétiseur soustractif avec deux oscillateurs avec synchronisation, un oscillateur de bruit, un LFO, un filtre passe-bas et un filtre passe-haut, un ADSR et une enveloppe AR, un module sample & hold, un mixeur audio, un mixeur CV pour le filtre et un autre mixeur CV assignable. À cela s'ajoutent un clavier à trois octaves, des commutateurs de position d'octave, des boutons poussoirs à la place de la molette de pitch et pour le vibrato, le portamento, une entrée pour pédale CV et une fonction auto-stop dans laquelle le LFO lance les enveloppes.

L'énumération des différents modules suffit à montrer à quel point l'ARP Odyssey diffère de son grand homologue, le Moog Minimoog : Alors que le Minimoog convainc avec ses trois oscillateurs aux formes d'ondes différentes, sa dent de requin, sa force brute du son et son filtre, ce sont les nombreuses possibilités de l'ARP Odyssey qui en font un soliste. Avec l'Odyssey, l'objectif était d'offrir une connectivité modulaire sans les câbles de raccordement gênants dans un petit appareil transportable, et cela a fonctionné. Et surtout, les sons comme le filtre FM, l'oscillateur FM, la modulation de synchronisation et la ring modulation sont encore difficiles à recréer numériquement. L'Odyssey de Behringer est désormais disponible avec des faders éclairés, le séquenceur et l'arpégiateur maison connus du Behringer MS-01, ainsi qu'une section d'effets. 

En pratique, le Behringer Odyssey est simplement le même puissant synthétiseur que l'ARP Odyssey ou sa réinterprétation par Korg : Un classique qui sort du lot grâce à ses multiples chemins de modulation et à son son. Si vous comparez deux vieux ARP Odyssey de la même série, ils sonnent légèrement différemment. Si vous comparez un Korg ARP Odyssey avec un ARP Odyssey original, ils ont un son légèrement différent. Si vous comparez un Behringer Odyssey avec un Korg ARP Odyssey, ils sonnent exactement de la même façon, jusque dans les moindres détails.

Behringer odyssey
Behringer Odyssey

ARP Odyssey
ARP Odyssey (Production arrêtée en 1981)



Behringer Poly D


Après le clone miniature réussi du Model D, le Poly D paraphonique à 4 voix suit, auquel il n'y a guère d'équivalent dans la gamme de produits de Moog, à l'exception peut-être du Grandmother. Behringer semble donc avoir adopté l'âme de Moog et, dans ce cas, l'a même poussée plus loin. 

La disposition de base du Poly D est clairement basée sur le Model D classique de Moog. Toutefois, en raison de caractéristiques supplémentaires, les différentes sections varient dans le détail. À commencer par la "Banque d'oscillateurs", qui abrite un total de 4 oscillateurs (contre 3 sur le Moog), dont chacun peut être commuté entre des formes d'onde triangulaires, en dents de scie et carrées dans 6 variations. Les oscillateurs peuvent être joués dans 3 modes : mono, unisson et polyphonique. La polyphonie est rendue possible par les 4 oscillateurs, qui prennent chacun une voix. Cependant, contrairement aux poly-synths conventionnels, toutes les voix n'utilisent qu'un seul VCA/VCF. 

L'activation et la pondération des différents oscillateurs ou voix peuvent être réglées dans le mixeur, où il est également possible d'ajouter un bruit blanc ou rose. Le filtre en échelle de 24 dB peut être commuté entre passe-haut et passe-bas, ce qui n'était pas possible avec l'original. Le système de clavier à quatre étages a également été copié du Moog. L'unité de distorsion étendue va au-delà d'un pur clone, tout comme un effet de chorus BBD à trois étages, qui rappelle au moins visuellement celui du Roland Juno-60. Le Moog n'a jamais été un grand succès en matière de modulation, ce qui ne change pas dans la version Behringer. La façon dont la modulation est effectuée peut être déterminée via le contrôle Modulation Mix, et le synthé offre également des commutateurs individuels pour la modulation du filtre/oscillateur. 

Le Behringer Poly D dispose d'un séquenceur polyphonique complet de 32 pas, dont les motifs peuvent être stockés dans 64 emplacements mémoire. Comme alternative au séquenceur, un arpégiateur est disponible. Le réglage fin des oscillateurs est possible grâce à un tournevis situé à l'arrière du panneau.

Le Poly D est bien et généreusement équipé en terme de connexions. En plus d'une alimentation 12 volts fournie, il offre des sorties stéréo, du MIDI In/Thru/Out, une connexion USB et une sortie casque sur la surface de contrôle. Les nombreuses entrées/sorties CV pour la communication avec d'autres appareils analogiques tels que les Euroracks, les séquenceurs ou les boîtes à rythmes sont remarquables. L'intensité sonore, le filtre, l'oscillateur, la modulation et le V-trigger peuvent être contrôlés en externe par CV. Il y a également une entrée/sortie de synchronisation pour les appareils externes et une entrée externe, qui sert à la mise en boucle de signaux audio externes ainsi que pour les effets de rétroaction internes. En termes de connectivité, le Poly D n'a aucune fausse note !

Avec le Poly D, Behringer s'est rapproché du modèle Moog, tant sur le plan sonore que visuel. La solidité de fabrication et le son de base faussement fidèle à l'original font que les fans de Moog au budget serré vont enfin pouvoir se faire plaisir.

behringer poly d
Behringer Poly D


moog minimoog model dMoog MiniMoog Model D (production arrêtée en 2017)



Behringer RD-6


Le RD-6 de Behringer est une copie colorée du TR-606, une boîte à rythmes Roland devenue un grand classique en musique hip hop et techno. Une quarantaine d'années plus tard, Behringer lui redonne vie en différentes finitions : Smiley Edition - Jaune (RD-6 AM), Bleu Transparent (RD-6 BB), Noir (RD-6 BK), Bleu (RD-6 BU), Violet transparent (RD-6 GP), Vert Transparent (RD-6 LM), Orange Transparent (RD-6 TG), Rouge Transparent (RD-6 SB) ou Rouge (RD-6 RD).

Les ingrédients de base sont les mêmes : kick, snare tom et hats. Des bases qui, aujourd'hui encore, suffisent à faire battre le cœur des puristes. En outre, il existe de nombreuses sorties individuelles, une sortie casque et des connexions de synchronisation supplémentaires sur mini Jack 3,5 mm. 

L'entrée/sortie de synchro, l'entrée/sortie MIDI DIN et l'entrée/sortie MIDI USB du Behringer RD-6 offrent une connectivité actuelle. La sortie principale se fait sur Jack TRS 6,35 mm et est équipée d'une autre entrée jack pour les déclencheurs start/stop. Le séquenceur offre également 16 motifs et un mode Song. Chaque motif est composé de deux variations de 16 pas maximum, "I" et "2II".  Le Behringer RD-6 délivre des sons clairs, authentiques, sales et analogiques, ainsi que puissants. 

behringer rd-6

Behringer RD-6

roland tr-606
Roland TR-606 (Production arrêtée en 1984)


Behringer RD-8


Le Behringer Rhythm Designer RD-8 est probablement la copie la plus recherchée de la célèbre 808 ! C'est une boîte à rythmes analogique avec 11 instruments et 11 sorties individuelles. Elle est grande, lourde et n'est pas comparable à la version TR-08 Roland Boutique. Le RD-8 est également "contrôlé par ordinateur" et peut être programmé de manière classique via un chaser avec jusqu'à 64 pas. Le séquenceur rappelle celui d'Arturia pour sa simplicité d'utilisation, et de manière plus sophistiquée.

Il y a 11 instruments indépendants, dont 5 sont commutables. La caisse claire, la grosse caisse et les charlestons ont le plus de paramètres, tandis que les autres n'ont que la tonalité et le volume. Contrairement à l'original, il y a un accordage BD supplémentaire et deux commandes de tonalité pour le charleston. 

Le solo et les mutes sont également "nouveaux", ainsi que quelques "effets MIDI" tels que la répétition des notes et des pas. L'effet de groupe FX comprenant un concepteur d'ondes et un filtre à double mode est également un véritable enrichissement : par rapport à la sortie principale, vous pouvez déterminer quels instruments entrent ou non dans le bus FX. 

Le séquenceur dispose d'un mode chanson simple pour un maximum de 16 morceaux et de 16 mémoires de motifs. Les sons eux-mêmes ne sont pas sauvegardés. Vous pouvez déclencher les sons via MIDI, mais pas les automatiser. Chaque motif peut comporter jusqu'à 64 pas et se programme à l'aide des 16 boutons colorés de la section inférieure. Le passage entre les pas et les instruments individuels est simple et rapide grâce aux boutons SELECT et à la zone LENGHT dédiée. 

Niveau connexions, on trouve 3 sorties Triggers, la sortie principale et la sortie casque, toutes deux avec un volume réglable individuellement, en plus des sorties individuelles sur Jack 6,35mm. La synchro est disponible via MIDI, E/S d'horloge et USB.

La boîte à rythmes Behringer Rhythm Designer RD-8 est un instrument résolument contemporain qui combine intelligemment le son du vieux 808 avec un fonctionnement moderne et rapide, pour un prix très abordable ! Pour en savoir davantage sur le TR-808, nous vous invitons à lire l'article sur "Les 40 ans de la légendaire Roland TR-808".

behringer rd-8
Behringer Rhythm Designer RD-8

Roland tr-808
Roland TR-808 (Production arrêtée en 1983)

Retrouvez tous les clones de synthés analogiques vintage Behringer au meilleur prix sur SonoVente.com



Article rédigé par Marie Troff
Liens Annexes