Combo Guitare Electrique

Ce combo 30W Marshall MG30GFX (pour Gold) propose 4 canaux, des effets numériques, une entrée CD et une sortie ligne avec un HP 10", il a tout ce qu'il faut dans le coffre pour vous faire plaisir et pouvoir s'entraîner dans la chambre ou dans le garage sans casser les oreilles de tout le monde (à part les vôtres peut-être !), pour le plaisir de tout le monde !

ARTICLE N° 59816
  • Marshall MG30GFX
  • Combo guitare électrique
  • Puissance : 30 watts
  • Impédance : 4 ohms
  • Entrées : jack 6,35 mm + minijack pour brancher un MP3/téléphone
  • Sortie casque
  • 2 canaux / 4 canaux (stockables et contrôlables grâce au pédalier optionnel)
  • Section d'effets numériques (Chorus, Delay, Phaser, Flanger)
  • Reverb Numérique (Studio Plate et émulation de réverbération à ressort)
  • Tap tempo
  • Egalisation 3 bandes
  • Haut-parleur : 1 x 10”
  • Finition : noir / or
  • Dimensions : 480 x 420 x 225 mm
  • Poids : 10.8 kg
  • Pédalier Marshall MG Stompware optionnel
Profitez du gros son Marshall avec des effets numériques et un bel aspect « Gold ». La série MG Gold associe avec succès la technologie numérique moderne et des circuits à transistors qui ont fait leurs preuves. Le résultat ? Un son 100 % Marshall complété par des effets numériques et de la mémoire. La série MG Gold offre un rapport qualité/prix exceptionnel.
Sortie casque
 Oui
Canaux
 4
Haut-parleur
 10"
Le batteur Jim Marshall est à l’origine du mythe. En 1960, il ouvre un petit magasin de musique à Londres, où il vend des batteries et donne des cours.
C’est l’explosion du British blues, une interprétation locale de la musique noire américaine, arrivée dans les paquetages des GI dans les années 50.
Les batteurs viennent chez Marshall avec des guitaristes, qui le poussent à vendre aussi guitares et amplis, difficilement disponibles ailleurs. Parmi eux, de jeunes rockers comme Pete Townsend, pas encore dans The Who, et Ritchie Blackmore, futur Deep Purple.
Marshall les accueille à bras ouverts et rapidement, son petit magasin devient le lieu de rencontre des musiciens fans de musique du diable. On y discute et on s’y recrute.
Le son des amplis disponibles alors ne convient pas à tous ces musiciens qui demandent à Jim Marshall de leur créer du matériel, jouant plus fort et plus distordu. Avec son technicien et un apprenti, ils conçoivent et construisent des prototypes. Le premier amplificateur de guitare à lampes fait pour le rock’n roll sort en 1962, avec déjà ce son unique, chaud et puissant.

Plein feu sur